Vins De Bordeaux

Edition du 20/10/2020
 

Clos des Lunes

Top

CLOS DES LUNES

“Nous avons commencé avec 12 hectares en 2011, nous raconte Olivier Bernard, et avons vendangé cette année plus de 70 hectares.


Très gros succès : nous avons déjà vendu tout le millésime 2014 Clos des Lunes, et cette année, nous allons produire 250 000 bouteilles d’une qualité top. Le secret de ce succès : ces Sémillons qui s’épanouissent sur ces grands terroirs ont une grande minéralité, une fraîcheur exceptionnelle. Ce cépage, qui entre à 70% dans l’assemblage, offre à la fois la fraîcheur mais aussi la rondeur, le charme. Le Sémillon est un cépage gourmand qui donne un peu de gras au vin tout en étant vif. Ces vins produits à base de Sémillon à Sauternes sont très particuliers, je n’ai jamais goûté cela ailleurs. Ils plaisent beaucoup aux consommateurs car ils sont généreux et charmeurs. Nous venons de reprendre deux propriétés à Barsac, dont un Cru Classé en 1855. Nous allons donc produire du Sauternes Château Suau, et au Clos des Lunes en 2015. Quant au blanc sec, il existe trois cuvées : Clos des Lunes Lune d’Or (cuvée d’exception avec nombre limité de bouteilles), Clos des Lunes Lune d’Argent (la Grande Cuvée); Clos des Lunes Lune Blanche, élaborée en cuves. Lune d’Or et d’Argent sont élevées en barriques.”

   

Clos des Lunes

Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Un vignoble de 12 ha (7,7 ha en Montagne), sur terroir graveleux, 80% de Merlot, 20% de Cabernet franc, élevage de 18 mois, dont 55% en barriques, le reste en cuves ciment. En 1742, Guillaume Durand héritier d’une famille ayant servi Montagne et sa paroisse (prêtes et notaires) au XVIIe siècle, transmet à ses fils la propriété de Lamarche. Des Durand à Isabelle, Maurice Carrère ancien marin de la Royale reprend l’exploitation de son beau-père en 1969, par son ardeur au travail et l’amour de la terre, il donna des vins appréciés. En 1997, Isabelle reprend la propriété après avoir enseigné l’œnologie et la viticulture pendant dix ans. Remarquable Montagne-Saint-Émilion 2016, de robe sombre, au nez dominé par les petits fruits noirs (cassis, myrtille) et la truffe, aux tanins satinés et puissants à la fois, complexe, à découvrir sur une épaule d’agneau, par exemple.  Savoureux 2015, un vin de bouche ample, de jolie robe, tout en arômes, où dominent des notes de groseille, de griotte et de poivre, corsé et riche, de belle garde. Le 2014, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise cuite, un vin bien charpenté et équilibré, souple mais charnu, est parfait, par exemple, sur un lapin en cocotte ou un chaud-froid de cailles.  Ne pas hésiter à goûter le Lalande-de-Pomerol Château Les Chagniasses 2015, très représentatif de ce millésime, racé, au nez de violette et de sous-bois, franc, ample, corsé et souple à la fois, aux tanins fermes mais soyeux.

Vignobles Carrère
9, route de Lyon - Lamarche D 1089
33910 Saint-Denis-de-Pile
Téléphone :05 57 24 31 75
Email : vignoble-carrere@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-carrere.com

Château La MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël Lasserre qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 ha 70 ares et 37 centiares. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine Lasserre, épouse de Jean Coubris en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis Coubris accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. A ce jour, Cédric Coubris, continue l’exploitation de 22 ha de vignes sur les 25 ha de superficie de la propriété, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis 2017. “En suivant ma certification HVE, nous dit Cédric Coubris, j’ai commencé le biocontrôle, en 2018, qui est encore plus draconien en termes de restriction sur les produits à utiliser dans les vignes, par exemple, la bouillie bordelaise est interdite en biocontrôle. Le but de cela est de ne plus du tout avoir de résidus nocifs sur les raisins et ainsi d’avoir des raisins les plus sains possibles en utilisant des produits naturels. Le principe est de permettre à la vigne de se défendre d’elle-même face aux différentes attaques qu’elle peut subir pendant son cycle végétatif.” Grande réussite pour ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2016, riche en couleur, corsé, complexe, harmonieux, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de bouche opulente aux connotations épicées, un vin de belle charpente, de garde, bien sûr, comme le 2015, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois. La cuvée L’Eminence de la Mouline 2016, une sélection des plus belles baies de la vendange et élevée dans 100% de barriques neuves, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de groseille, de couleur pourpre, de bouche dominée par les épices (cannelle) et les fruits rouges cuits, dense, tout en finesse et distinction. Le 2015 est de couleur pourpre intense, a des tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices…), un vin alliant puissance et finesse, gras et intensité, idéal sur un chapon rôti ou une terrine de faisan aux fruits secs. Goûtez aussi le Listrac de la Mouline, constitué par l'ensemble d'une parcelle, il est tout en souplesse, tout en fruité, très séduisant comme le Charme la Mouline, avec ces connotations de fruits surmûris et d’épices, c’est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux. Agréable Cheval la Mouline, une nouvelle marque du Château La Mouline qui met en avant l'emblème de la propriété, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre. Quant au Domaine de Lagorce de la Mouline, il est dominé par le cassis mûr, la violette et l’humus, de bouche ample.

Cédric Coubris - SAS Coubris JLC
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : cedric.coubris@chateaulamouline.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulamouline
Site personnel : www.chateaulamouline.com

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot. Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements. Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux. Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs. Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins. Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.” Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante. Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde. Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

CHATEAU LA MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël LASSERRE qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine LASSERRE, épouse de Jean COUBRIS en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis COUBRIS accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric COUBRIS, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis 2017, avec ses deux filles Lucie et Julie. "2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernets francs et en fin les Petits Verdots." Grande réussite pour ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2016, riche en couleur, corsé, complexe, harmonieux, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de bouche opulente aux connotations épicées, un vin de belle charpente, de garde, bien sûr, comme le 2015, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois. La cuvée L’Eminence de la Mouline 2016, une sélection des plus belles baies de la vendange et élevée dans 100% de barriques neuves, où s’entremêlent les saveurs de sous- bois et de groseille, de couleur pourpre, de bouche dominée par les épices (cannelle) et les fruits rouges cuits, dense, tout en finesse et distinction. Le 2015 est de couleur pourpre intense, a des tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices...), un vin alliant puissance et finesse, gras et intensité, idéal sur un chapon rôti ou une terrine de faisan aux fruits secs.

Cédric Coubris
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : cedric.coubris@chateaulamouline.com
Site : chateaulamouline
Site personnel : www.chateaulamouline.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de VIMONT


Dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, notamment pour un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel. Au-delà de sa vocation viticole, le Château de Vimont est aussi l?outil de travail de personnes en situation de handicap qui œuvrent avec passion et fierté à la production des Vins. Sols de graves sablo-calcaires, sous-sol argilo-graveleux. Élevage en barriques 100%, dont 30% neuves. 
?Pour Christophe Jussier, Directeur technique, ?le 2019 nous a agréablement surpris. Au-delà des conditions climatiques qui ont été assez déficitaires en eau pour la période estivale, nous avons été surpris surtout pour les cépages de blancs, les raisins étaient bien mûrs mais avec une acidité assez élevée malgré la chaleur.
Les vendanges se sont très bien passées nous avons commencé par les blancs le 3 Septembre, avons récolté durant 7 à 8 jours des raisins dans un état sanitaire parfait. Des Sauvignons au très beau potentiel aromatique, aux notes d?agrumes très marquées, des Sémillons qui sont assez aromatiques, on retrouve des notes de fruits à chair blanche, des acidités que nous avons bien préservées, cela a donné un vin qui se goûte très bien, offrant beaucoup de fraicheur et de vivacité, c?est vraiment la caractéristique du blanc 2019.
Nous avons ensuite vendangé les Merlots à partir du 15 Septembre durant 3 semaines, avons atteint des rendements de 50-52 hl/ha, les raisins étaient très jolis, le vin présente des tanins soyeux, ronds. Ce 2019 est un vin porté sur le fruit, aux notes de cassis et de framboise. Les Cabernets étaient très beaux, très puissants, ils marquent le millésime 2019 par cette richesse alcoolique, on retrouve des notes fruitées, une acidité qui va harmoniser l?ensemble.
Les rouges sont actuellement à l?élevage en barriques.
Château de Vimont blanc 2019 se caractérise par une proportion plus importante de Sémillon. Cela apporte des notes bien présentes de pamplemousse, de pêche, de poire, c?est un très bon millésime avec de la vivacité, beaucoup de fraicheur et plus de minéralité.
Château de Vimont blanc 2018 présente des notes plus évoluées de fruits mûrs, un peu moins d?acidité, vin très équilibré et fruité.
Le 2018 est en cours d?élevage dans des barriques de 1, 2 ou 3 ans par tiers.
Les raisins étaient à parfaite maturité. Nous vendangeons à la main, c?est un formidable atout, la sélection est précise, nous avons fait des extractions poussées lors des macérations pour obtenir le meilleur, le Merlot bien mûr donne des notes évoluées de fruits rouges. Le Cabernet apporte des notes épicées qui seront très bénéfiques lors de l?assemblage.
Pour Château de Vimont graves Rouge 2017, le rendement a été un peu moindre, c?est un vin au joli profil aromatique, nous avons fait le choix, en 2017, de ne pas élever les Vins en barriques à cause de l?acidité volatile. Le vin est très fruité, très frais, que ce soit en blanc ou en rouge.
Château de Vimont 1915 est une cuvée spéciale, nous n?en avons pas fait en 2017, nous la proposerons en 2018, seulement 4 à 5000 bouteilles, un vin qui demande quelques années en cave. Elevage en barriques neuves pour la plupart durant 18 à 20 mois alors que nous ne laissons les autres Vins que 14 à 16 mois.
Nous allons nous inscrire dans une démarche HV3, nous souhaitons abandonner le désherbage.?
On est séduit par ce graves rouge 2018, aux tanins mûrs, très classique, élégant, avec de la matière, aux arômes de fruits rouges intenses, vraiment très réussi. Tout en séduction, le 2017 est particulièrement rond et fruité, il a une belle robe rubis, au nez de mûre et de fraise, des tanins fondus.
Toujours ce remarquable 2016, médaille d?Or Concours de Bordeaux 2019, coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de fruits rouges et de musc, d?une structure soutenue, charnu, d?une finale complexe et d?excellente évolution. Le 2015, médaille d?Or à Lyon, marqué par son Merlot (80%, le reste en Cabernet-Sauvignon), au bouquet très développé avec des nuances épicées, c?est un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la prune et le fumé, velouté et savoureux, de garde. Savoureux 2014, médaille d?Argent Concours International de Lyon 2016, aux tanins fermes et ronds à la fois, il est de robe intense, harmonieux, de bouche dominée par les petits fruits rouges macérés, ample. 
Il y a aussi ce graves rouge ?La Parcelle du Château de Vimont 1915? 2016, qui développe des notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins dense à la fois, de couleur pourpre, un vin puissant, avec du gras et de la rondeur. Magnifique graves rouge V du Château de Vimont 2017, ferme, à dominante de pruneau, de cannelle, de belle robe pourpre, aux tanins présents qui commencent à se fondre. Splendide graves blanc 2019, associant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche ronde et parfumée. Ce 2018, est gras, dense, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Belle réussite ce 2017, avec un nez bien expressif où s?entremêlent des notes de lis et de fruits frais, de bouche franche et harmonieuse, c?est un vin suave, toujours très bien élevé, qui s?apprécie, notamment, avec des huîtres chaudes, sabayon au caviar et au concombre ou un foie de veau à la compotée d'oignons doux.
Et enfin jolie découverte du Bordeaux Supérieur rouge V du Château de Vimont 2019, bien structuré, complexe, harmonieux, aux connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.

Esat Magdeleine de Vimont
1, rue des Lilas
33640 Castres
Tél. : 05 56 67 39 60
Email : esatvimont@institut-don-bosco.fr
www.institut-don-bosco.fr


Château du MOULIN VIEUX


Au sommet. Jean-Pierre Gorphe et son fils Cédric, s?attachent à tirer la quintessence de leur terroir en élevant des vins riches et parfumés, complexes et typés.
Le Château fait aussi preuve d?une régularité qualitative exemplaire, millésime après millésime, Cédric Gorphe étant particulièrement attaché à élever des vins racés, séduisants, classiques comme on les aime. La gamme est belle et large !
Cédric Gorphe nous explique ?qu?en 2019 : belle quantité et qualité, ce millésime est dans la lignée du 2018, qui est un millésime fruité avec moins de matière, des degrés un peu élevés, très agréable à boire.
Le Clos 2018 sort en Septembre, c?est un vin de garde, j?en ai fait 4 barriques de Merlot, 4 barriques de Malbec et 1 barrique de Cabernet-Sauvignon. C?est un vin assez tannique avec une majorité de Malbec, un vin assez puissant.
Notre Sélection 2017, 10 barriques au total, joli boisé, vin d?une belle sucrosité, élevé 100% en barriques rénovées.
Il y a également en vente le Tradition 2017, le 2018 sortira en Septembre. En 2017, nous avons fait une petite récolte, c?est un vin plus léger mais très fruité, quand le 2018 est un grand millésime puissant, belle rondeur, belle matière, un vin de garde, vraiment un beau vin, l?un des meilleurs millésimes de la décennie.
blanc 2018 et 2019, nous vinifions en fûts de chêne, cela apporte de la sucrosité, du gras. Un Sauvignon élevé en barriques donne un vin rond, pas trop sec, idéal à l?apéritif ou sur des volailles, un vin un peu différent à découvrir. Pour le Bordeaux rosé, nous n?en avons pas fait en 2018, le 2019 sort.?
Superbe Côtes-de-Bourg Le Clos 2015, provenant des meilleures parcelles de vieilles vignes de plus de 50 ans plantées pour 45% de Merlot, 10% de Cabernet-Sauvignon et 45% de Malbec, petit rendement moyen de 25 hl/ha, très bien élevé en barriques, avec ce nez complexe où dominent la mûre, la groseille et l?humus, associant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins riches, d?excellente garde. 
Toujours ce magnifique Côtes-de-Bourg Sélection 2017, de couleur intense aux reflets noirs, c?est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d?épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant.
Savoureux Côtes-de-Bourg Tradition 2017, avec ces arômes de mûre et de poivre, de bouche à la fois puissante et ronde, il est d?une belle couleur rubis prononcé. Agréable Côtes-de-Bourg blanc sec 2018, avec ce bouquet de pêche et d'abricot frais, tout en subtilité, tout en nuances, charmeur comme le Bordeaux rosé Chevalier du Moulin Vieux, sur la gourmandise.

Jean-Pierre et Cédric Gorphe
20, chemin du Moulin Vieux
33710 Tauriac
Tél. : 09 79 50 18 81 et 06 72 49 56 39
Email : chateau.du.moulin.vieux@orange.fr


Château MAZEYRES


Au sommet. Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur complexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous-Sols de graves ou de molasse riche en crasse de fer. L?encépagement a été repensé lors de l?achat récent d?une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24,4% Cabernet franc et 2,6% Petit Verdot pour sa fraîcheur. Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d?arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIe siècle, vestiges de l?époque gallo-romaine et précieusement conservés au château.
Quatrième génération de viticulteurs et négociants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs.
Enrichi de son expérience au sein du château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d?interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits. Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d?esprit certaine. La conversion à la Biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie.
Grâce à la Biodynamie, les vins ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité. La propriété est certifiée Bio depuis 2015.
?Nous avons encore un très beau millésime, nous explique Alain Moueix, c?est vrai que nous avons une succession de beaux millésimes à Bordeaux, c?est peut-être dû au changement climatique.
En 2019, le printemps a été plutôt humide, il a été suivi d?un été très sec et d?un bel été indien. Ces automnes qui sont maintenant toujours magnifiques permettent d?atteindre de belles maturités. Avec nos terroirs, que ce soit le plateau calcaire au château Mazeyres ou le coteau argilo-calcaire à Fonroque, les vignes résistent très bien à cette sécheresse grâce aux réserves hydriques en sous-sol, le vignoble n?a pas du tout souffert et les raisins ont mûri sans à-coups, ce qui est très important.
Sur le terroir un peu plus léger du château Mazeyres, il a fallu utiliser tout ce que la Biodynamie nous propose pour éviter que la vigne ne se bloque, les tisanes ont permis d?éviter le stress hydrique, la perte des feuilles. Les vins ont un taux d?alcool assez élevé même si l?équilibre est préservé. Juste avant les vendanges, il a fait très sec avec du vent, nous nous sommes dépêchés de récolter, je ne suis pas un adepte des surmaturités, cela ne m?intéresse pas. Résultat, nos vins ont un bon équilibre, une belle texture, pas de dureté, beaucoup de longueur et de profondeur, encore un très beau millésime.
En quatre ans, trois beaux millésimes, le 2019 est peut-être un peu plus solaire que le 2016 mais moins que le 2015.
2017 : nos vins sont aimables, très ouverts, très agréables, on peut commencer à les boire. Ils vont permettre d?attendre les 2016 qui ont encore besoin d?un peu de temps. Un grand millésime demande quelques années de bouteilles pour être apprécié à sa juste valeur.
2018 : des vins beaucoup plus riches que les 2017. Belle texture, des vins très veloutés, suaves, les Merlots ont très bien réagi cette année-là, c?est le côté velours qui ressort. Les vins ont gagné en intensité, il y a surtout un fruit exceptionnel que nous préservons à l?élevage.
Au château Fonroque, la maison a été rénovée, la salle de dégustation est opérationnelle maintenant. Nous allons commencer la construction d?un nouveau cuvier qui sera en service pour la vendange 2020. L?idée est de pouvoir accueillir davantage de petites cuves. Nous passerons de 13 cuves de vinification à 27, afin de mettre en valeur les différentes parcelles et leurs particularités.
Avec les petites cuves il y a moins de pression sur les vins donc, on peut extraire avec plus de douceur, c?est un gage de qualité, nous gagnons en précision.
La Biodynamie nous fait gagner de la fraicheur dans nos vins. Les maturités étaient très abouties en 2019 et malgré tout les vins restent frais. Dans le Libournais, il ne fallait pas tarder à vendanger et au moment des extractions ne pas renforcer le côté solaire mais rester sur la fraicheur, sur l?équilibre. Par rapport aux autres qui n?ont pas ce mode de culture, nous proposerons des vins frais et équilibrés.
Il y a aussi tout un travail à l?élevage, quand on met du vin dans une cuve, le poids du vin l?empêche de respirer. A Mazeyres, nous avons 20% de l?élevage qui se fait dans des petites cuves ovoïdes en béton, en forme d?œuf, donc, et dans deux foudres. A Fonroque, nous avons trois foudres et allons en acheter d?autres. L?idée est de continuer à avoir 50% du vin élevé en barriques, l?objectif est toujours de mettre le fruit en valeur.?
Voilà vraiment un splendide Pomerol 2016, élevé 14 mois en barriques (30% de fûts neufs et 70% de fûts de un vin, 40 hl/ha), où, comme d?habitude, la finesse prédomine, de robe intense, au nez complexe où s?entremêlent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut, de garde, bien entendu, parfait avec un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies ou un mignon de veau orloff. 
Le 2015, de robe grenat intense, au nez de fruits mûrs (griotte) avec quelques arômes de cuir et, en bouche, on retrouve les nuances de fruits rouges avec un côté soyeux et une belle longueur, c?est un grand vin alliant structure et velouté. ?L?augmentation de la part de Cabernet franc (21%, colonne vertébrale) et l?arrivée du Petit Verdot (4%, acidité́ naturelle) dans l?assemblage, associées à la biodynamie (pé́cision, éĺé́gance et fraîcheur) marquent une étape importante dans la définition tannique et aromatique de ce cru.?
Le 2014, est très fin mais volumineux, coloré, au nez, se mêlent la griotte et l?humus, a une bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse.
Le 2013 (12 hl/Ha seulement), pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s?entremêlent des notes d?épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d?une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. 
Le 2011, d?une grande fraîcheur, d'une grande netteté, de robe pourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré, et on vous le conseille sur un jarret de veau aux petits oignons ou un hachis d'agneau, purée de pommes de terre, notamment. 
Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique, et commence à se goûter particulièrement bien. Voir le château Fonroque à Saint-Émilion.

Direction : Alain Moueix
56, avenue Georges-Pompidou
33500 Libourne
Tél. : 05 57 51 00 48
Email : mazeyres@wanadoo.fr
www.mazeyres.com



> Les précédentes éditions

Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019

 



Château HENNEBELLE


Château JOUVENTE


Château BÉCHEREAU


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château de CHANTEGRIVE


Château MAYNE LALANDE


Château BEYNAT


Château LAJARRE


Château PENIN


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château BELLEGRAVE


BORIE MANOUX


Château La MOULINE


Château BRONDELLE


Château de PANIGON


Château D'ARRICAUD


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château BEAUREGARD


Château LAGARDE


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château FONTESTEAU


Château du GRAND BOS


Château de PASQUETTE


Château de ROQUEBRUNE


Château FONTBONNE


Clos du PÈLERIN


Château de VALOIS


Château SAINTE-BARBE


Château LAUDUC


Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Château de MAUVES


Château BALESTARD La TONNELLE


Château LASCOMBES



DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


HENRY NATTER


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE ALARY


DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE GOSSET


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DE L'AMAUVE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales